La prospective : le numéro 50 de prospective.fr

EDITORIAUX 2006

Avril 2006
La prospective : le numéro 50 de prospective.fr

Cette édition d’avril 2006 est la cinquantième, au rythme de 11 par an.

Le succès de notre site, en France et dans le monde, s’affirme, et, de mois en mois, vous êtes plus nombreux !

Nous observons que vous visitez régulièrement l’ensemble de nos rubriques, dont vous retrouvez facilement les archives sur le site.

Nous notons votre intérêt pour la Bibliothèque prospective et les textes fondateurs de Gaston Berger.

Et votre attention pour nos combats se traduit par des milliers de pages imprimées.

Merci, fidèles internautes de la prospective !

Pensons maintenant aux 50 prochaines éditions du site, et visons notre numéro 100, en décembre 2010.

Nos projets : faire revivre l’œuvre de Gaston Berger et engager le débat sur les intérêts de l’avenir.

Gaston Berger (1896-1960) a joué, vis-à-vis de la notion de temps, en tant que philosophe, un rôle considérable et méconnu. Son intuition fondatrice : « depuis le paléolithique jusqu’à nos jours, il ne s’était rien passé, enfin il se passe quelque chose » ; la prospective, c’est porter le regard sur les lointains, y rechercher des souhaitables, les rapporter au présent le plus concret, le plus immédiat ; dans ces allers-retours incessants, être accompagné par la référence à la personne ; et engager sans attendre les réalisations concrètes qui permettront au souhaitable de se réaliser.

Cette approche est critique à une époque où l’allongement de la vie donne l’illusion d’un présent perpétuel. Elle permettrait d’éviter les catastrophes que ne manquerait pas d’engendrer la force des choses laissée à elle-même.

A notre échelle, bien modeste, nous nous efforçons d’apporter notre contribution à la promotion des intérêts de l’avenir : les Associations de solidarité familiale, « Paris 10 millions d’habitants » : prenez connaissance, dans le cadre de cette rubrique, de notre lettre ouverte au Président de la Région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon ! Ce sont des projets prospectifs majeurs. Mais il y aurait tant d’autres choses à faire !

Et nous espérons qu’avant 2010 la haute figure de Gaston Berger sera enfin connue et reconnue.

Armand Braun

Print Friendly, PDF & Email