Prospective des interdits dérisoires !

EDITORIAUX 2007

Juillet 2007
Prospective des interdits dérisoires !

Les bons esprits et les publicitaires vous font la grâce de vous proposer un peu de lecture pour cet été. Entre autres :

« Evitez de manger trop gras, trop salé, trop sucré »… toujours utile au moment où vous vous approvisionnez en frites, sodas et hamburgers dégoulinants de mayonnaise.

« Pour votre santé, pratiquez une activité sportive régulière »… lisez-vous en sous-titre des publicités pour les friandises que vous êtes justement en train de grignoter sur votre canapé.

« Le tabac tue » … vous y pensez assurément chaque fois que vous allumez votre cigarette sur le trottoir, tout en pratiquant la nouvelle forme de drague réservée aux fumeurs, le flirt-smoking.

« Mangez au moins cinq fruits et légumes par jour »… vous répète-t-on aussi ad nauseam.

Les intentions sont bonnes. Ce qui est dit est vrai. Le matraquage dans les médias paie.

Et pourtant, nous sentons bien, confusément, que cette manière de faire n’est plus acceptable. Ce n’est pas ainsi que l’on s’adresse à des citoyens. Aux bienveillants censeurs, qu’on nous permette, dans votre intérêt d’adultes infantilisés, de proposer quelques panneaux indicateurs supplémentaires, auxquels nous aimons à croire qu’ils n’ont pas encore pensé.

Dans chaque pièce de l’appartement : « les accidents domestiques sont la principale cause d’appel aux pompiers ».

Sur la porte du réfrigérateur : « attention à ta ligne, cocotte ».

Sur les paquets de lessive : « pensez à nos rivières ».

Au-dessus du téléviseur : « regarder trop longtemps la télévision rend bête ».

Dans le jardin : « pliez les genoux au lieu de vous pencher pour soigner vos plantes ».

Et sur les robes d’été : « les décolletés trop avantageux exposent au rhume de cerveau ».

Bonnes vacances quand même !

Hélène Braun

Print Friendly, PDF & Email