Le bal des chômeurs – Roman

RECHERCHE PROSPECTIVE : BIBLIOTHEQUE

Le bal des chômeurs – Roman
par A. & H. Braun

Extrait de la critique de cet ouvrage parue dans le Cahier des lectures MCX n° 1

Puis on se souvient du célèbre dialogue de Socrate et de Protagoras que nous rapporte Platon : « Comment vas-tu me démontrer que le mérite est une chose qui s’enseigne, demande Socrate ? (Le débat de l’inné et de l’acquis était déjà familier aux grecs !). – Eh bien ! répondit Protagoras, je ne me déroberai pas ! Mais cette démonstration, faut-il que je vous la donne en homme d’âge qui parle à de plus jeunes, sous la forme d’une histoire ? Ou bien que je vous l’expose rationnellement ? » Or il y en eut beaucoup parmi les assistants, pour prendre la parole et lui dire de faire son exposé de celle des deux façons qui lui plairait le mieux. « Alors dit-il, m’est avis qu’il sera plus agréable que je vous raconte une histoire ».(Platon, Pléiade, tome 1, p. 88).
Je ne sais si A. & H. Braun se sont effectivement inspirés de ce merveilleux détour rhétorique de Protagoras pour nous faire entendre la pauvreté de nos conceptions du travail salarié, valeur devenue sacrée au point que l’excommunication (le licenciement sec !) engendre une irrémédiable déchéance et souvent le suicide. Mais ils l’ont magistralement utilisé et on ne peut qu’inviter économistes, technocrates et managers à écouter cette étonnante histoire… qui pourrait être prémonitoire, plutôt que de s’acharner à nous convaincre de la qualité formelle de leur raisonnement ( » Les ventes baissent, les coûts augmentent, donc vous êtes viré « ).
Je ne vais pas bien sûr vous raconter l’histoire, mais je peux vous mentionner un bref dialogue qui éclaire une de ses facettes :
 » — Payer pour travailler ! Ca va pas la tête !
— T’énerve pas. A partir du moment où tu as de l’argent, où ça revient au même pour toi, financièrement de travailler ou pas… tu fais ce que tu veux de ton argent. Et si ce qui te plaît c’est de travailler, tu t’achètes du travail. »
 (p. 314).
Allez voir, vous verrez que cela peut fort bien se concevoir. Comme on pouvait concevoir une démocratie à Athènes, où le forgeron avait les mêmes droits et devoirs que les riches notables : Hermès n’avait-il pas distribué à tous les humains ce don de Zeus qui est de savoir administrer ensemble leurs cités ?
Le détour rhétorique est décidément une heuristique précieuse pour qui veut enrichir sa propre intelligence de la complexité.

Jean-Louis Le Moigne

Print Friendly, PDF & Email